assoptitskorrigans@gmail.com

assoptitskorrigans@gmail.com

L'association des P'tits Korrigans aide les animaux en détresse
 
AccueilLes p'tits korrS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
créer un forum

Partagez | 
 

 POUR UNE ADOPTION RÉUSSIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katty Kat

avatar


MessageSujet: POUR UNE ADOPTION RÉUSSIE    Ven 16 Mai 2014 - 15:15

     AVANT L'ADOPTION

Avez-vous bien réfléchi ? 

L’adoption d’un animal est un acte important, c’est un engagement pour toute la durée de sa vie (15 ou 20 ans !)
Aurez-vous une solution pour le faire garder pendant les vacances, pourrez-vous assumer les frais vétérinaires, avez-vous pensé qu’il fera peut-être quelques " bêtises" dans votre intérieur ?…

Si vous avez un chien, il vous faudra choisir un chat déjà habitué aux chiens, ou un très jeune chat, pas craintif, qui aura toutes les chances de s’habituer très vite. N’hésitez pas à nous demander conseil. 

Si vous avez déjà un autre chat, nous pourrons vous orienter vers un chat sociable qui apprécie la compagnie de ses congénères.

Rappelez-vous qu’un félin reste un petit être indépendant et fier (c’est bien ce qui séduit tous les amoureux inconditionnels des chats que nous sommes !), qui choisit lui-même à qui il donnera son amour, qui n’obéit pas souvent (mais parfois !), qui décide tout seul des moments de tendresse qu’il accorde, qui n’a pas toujours envie d’être manipulé, qui aime les moments de tranquillité, qui demande à être respecté, et aimé pour ce qu’il est (et non pour ce qu’on aimerait qu’il soit) .

Si vous adoptez un chat, faites-le d’abord pour lui, pour lui offrir une belle vie (même si bien sûr, vous vous faites plaisir à vous également , mais pensez d’abord à lui)…
Ce n’est pas un cadeau qu’on s’offre (encore moins qu’on offre à a ses enfants ), mais c’est à lui que vous offrez ce cadeau merveilleux : un foyer chaleureux, où il sera en sécurité pour toute sa vie… 

Apprenez à vos très jeunes enfants à le respecter, à le traiter avec égards. Parlez-en avec eux avant l’arrivée du chat à la maison . N’ oubliez pas qu’un chaton grandit très vite, la petite " boule de poils " va devenir un grand chat adulte, que vous trouverez peut-être encombrant et moins drôle un jour (grossesse,naissance du bébé, allergies , divorces, maladies, déménagements, hospitalisations, déplacements, travail trop prenant, …tant de prétextes à l’abandon , malheureusement, auxquels nous sommes confrontés chaque jour !)

N'offrez pas un chaton à une personne âgée ! Plein de chats adultes de 8,10,12 ans attendent dans les refuges et conviendraient beaucoup mieux... Beaucoup de chats malheureusement se retrouvent  abandonnés lors des départs en maison de retraite, hospitalisations, ou décès de personnes âgées, la famille n'étant pas toujours prête à prendre le relais ...

N'adoptez un chat que si vous êtes vraiment sûr de pouvoir le prendre en charge et l’aimer toute sa vie !

   VOUS VENEZ D'ADOPTER UN CHAT... Quelques conseils

Si celui-ci a été toute sa vie au contact des humains, aucun problème. Il va très vite s’installer chez vous, prendre ses aises, et vous gratifier de gros câlins !
Mais il n’a peut-être pas eu la chance d’être entouré et aimé pendant la première partie de sa vie. Arrivé chez vous, il lui faudra un certain temps d’adaptation, avant de vous accorder sa confiance ! Ça se fera petit à petit, doucement (mais sûrement).

Il va se cacher en arrivant chez vous , ne mange pas, reste blotti dans un coin ? C’EST NORMAL !
Ne vous affolez pas (il arrive qu’on nous appelle le lendemain de l’adoption parce que le pauvre chat, bouleversé, est parti se cacher dans un petit coin et refuse d’en sortir !)
Quoi de plus normal pourtant ?
C’est un stress énorme pour lui, on le déplace, il est confronté à de nouvelles personnes, nouvel environnement, nouvelles odeurs, nouveaux bruits, plus aucun repère... Et souvent, même pas un copain chat auprès de qui se blottir pour se rassurer !

A vous de lui donner de la douceur, de l’attention, de la tendresse et surtout DU TEMPS !
Vous allez réussir tout doucement à le rassurer, à faire en sorte qu’il se sente en sécurité…
Un félin n’accorde pas sa confiance et son amour tout de suite, mais vous les gagnerez petit à petit. Ça en vaut la peine ! Et quelle récompense, quand il daigne enfin sortir de sa cachette pour s’approcher prudemment de vous, quand il décide de vous faire cadeau de ses premiers ronrons (toujours très émouvants), puis de son premier vrai câlin… Quel bonheur !

Il lui faudra peut-être quelques jours, quelques semaines, ou quelques mois, mais il finira par
s’épanouir auprès de vous et votre relation avec lui n’en sera que plus forte, d’avoir été un peu longue à s’installer… SOYEZ PATIENT !

Quelques conseils pour vous aider dans ce cheminement :
Pour commencer, quand il arrivera chez vous (et chez lui !), laissez-le sortir tranquillement de sa boîte de transport quand il le souhaitera. Et installez-le si possible dans une pièce sans cachettes qui restera fermée, le temps pour lui d'y prendre ses repères. 
Installez-y son bac à litière et ses gamelles.

 Il faut que ce soit une pièce où il y a quand même du " passage "de temps en temps ! Pas question de le laisser isolé dans son coin, il faut qu’il puisse observer tranquillement les humains qui vont partager sa vie! Mais un endroit clos, de petite taille, est plus sécurisant pour lui qu’un trop grand espace. 
Et LAISSEZ-LE UN PEU TRANQUILLE. S’il ne mange pas les premier jours, ne vous inquiétez pas !

Vous pourrez ensuite essayer de le solliciter (d’abord par la voix, puis par les caresses dès qu’il les acceptera), de temps en temps, puis de plus en plus souvent. Passez beaucoup de temps auprès de lui. Ne parlez pas trop fort, et baissez-vous à son niveau (debout les humains sont plus impressionnants !) Clignez beaucoup des yeux en le regardant (c'est étonnant, mais ça le rassure !)
N’essayez jamais de l’attraper de force s’il reste tapi dans son coin. Laissez-lui le temps de s’habituer à vous, allez le voir très souvent, parlez-lui beaucoup.

Et bien sûr, aidez-vous, pour faire sa conquête, de nourriture appétissante : jambon, poulet, thon… Par exemple de la " vache qui rit " sur le bout du doigt ! Ça marche !

Par le jeu, vous l’aiderez aussi à se rapprocher de vous petit à petit... Le " plumeau pour chats ", c’est irrésistible, un accessoire indispensable ! Et si ça ne marche pas tout de suite, recommencez sans vous décourager, il finira par lever une petite patte timide pour l’attraper, puis prendra de plus en plus d’audace pour jouer avec vous. 

C’est seulement quand il sera bien habitué à vous, que vous pourrez le laisser découvrir le reste de la maison.

   VOUS AVEZ DÉJÀ UN CHAT

Votre chat est pour l’instant tout seul sur son territoire et il est seul à bénéficier de l’amour de ses maîtres. Même si c’est un chat sociable, équilibré, il va tout de même falloir prendre quelques précautions avant de lui imposer un nouveau compagnon. Il faut le ménager.
N’oubliez pas que c’est un animal territorial, toute intrusion dans son domaine sera un peu difficile à accepter au départ.
Là encore, un peu de bon sens et de patience seront indispensables… Isolez d’abord le nouveau chat dans une pièce que votre premier chat n’a pas l’habitude de fréquenter.

Laissez-les se renifler à travers la porte, apportez à chacun des objets portant l’odeur de l’autre chat, vous pouvez aussi récupérer des phéromones de l’un à l’aide d’une petite compresse, pour les déposer sur l’autre chat, utiliser du Félifriend ou du Féliway en diffuseur pour les tranquilliser… Organisez la première rencontre en laissant le nouveau dans sa boîte de transport, et observez les réactions de l ‘" ancien ". S’il est contrarié, n’insistez pas et répétez l’opération chaque jour un peu plus longtemps… Jusqu’au moment où vous les sentirez prêts à s’accepter (ou se tolérer !) mutuellement.

  VOUS AVEZ UN CHIEN
Ne confrontez pas le chat que vous venez d’adopter avec le chien de la maison tout de suite.
Laissez-le d’abord s’habituer à vous et à son nouvel environnement. Ensuite vous pourrez, en douceur, lui présenter son nouveau compagnon. Toujours petit à petit, avec précautions. D’abord par boîte de transport interposée, pour pouvoir observer ses réactions en sécurité.

   LES SORTIES

Si vous disposez d’un jardin, pas de sorties pour lui avant d’être totalement habitué à vous et à sa maison (minimum un bon mois et JAMAIS avant la stérilisation pour les chatons). Trop de chats sont perdus, ou meurent écrasés, pour être sortis trop tôt !

Les premières sorties doivent être progressives et accompagnées. Les premières fois, une laisse et un harnais (pas de collier !!!) l'aideront à découvrir l'environnement tout doucement et en toute sécurité.
 Ne le laissez sortir librement que lorsque vous êtes présent et jamais pour de longues durées ! 
Rappelez-le souvent, et les premières fois récompensez-le systématiquement d'une petite friandise lorsqu'il revient, ainsi il associera vos appels à cette récompense.

Autre recommandation importante , si vous voulez lui assurer une longue vie en sécurité auprès de vous : ne le laissez pas sortir la nuit. Habituez-le à rentrer chaque soir en lui donnant à heures fixes un peu de pâtée s'il mange des croquettes habituellement. La plupart des disparitions ont lieu la nuit. 
Tout est plus dangereux, les voitures roulent plus vite et ne les voient pas. Les chats sont moins méfiants, ils s’éloignent pour chasser et ne savent plus revenir, des affrontements avec des chats errants (parfois porteurs de maladies transmissibles malheureusement) les poussent parfois à s’éloigner de leur territoire… 
Votre chat n’est pas en sécurité à l’extérieur la nuit, habituez-le à vivre au même rythme que vous, les sorties le jour et dormir tranquillement près de vous la nuit…

Avec l'accord de Nicole, 
cet article, très complet et très bien rédigé, est extrait du site : 
http://www.lechatprovincial37.com/

*******************************************

A LIRE EGALEMENT :

1) êtes-vous prêt à vous occuper de votre chat pendant 15/20 ans ?

2)supporterez-vous les inévitables poils de chats sur le tapis ou le canapé ou les traces de griffes sur le papier peint ou les meubles ?
Pourcela, prévoir un plaid pour eux sur le canapé : les poils de chats s'enlèvent très bien en passant la main avec un gant caoutchouc (genre Mappa) prévoir aussi des griffoirs ou paillassons pour leurs griffes

3) vous fâcherez-vous si votre chat vomit sur le tapis, s'il éparpille la litière, s'il salit autour de la gamelle ?
a)Les chats à poils mi-longs ou longs vomissent car ils régurgitent leurs poils avalés lors de leur toilette donc habituer le chat à se laisser  brosser et donner une alimentation adaptée à ces chats angoras, persans etc. et juste ramasser avec une lingette et voilà.
Les chats à poils ras vomissent quand ils avalent de l'herbe pour se purger. Donc, inutile de se fâcher car cela se fait souvent dehors sinon ramasser avec une lingette et voilà.
b)Il existe des bacs à litière fermé avec porte (maisonnette). Au début, enlever la porte quelques jours et la remettre quand le chat a pris l'habitude d'y aller. Avec la maisonnette, fini la litière éparpillée.
c) Pour la gamelle, peu de chats salissent autour. Mettre la gamelle soit sur un plateau ou un petit tapis

Nous pouvons "punir" le chat en l'aspergeant d'eau avec un pulvérisateur ou claquer nos chaussons pour faire du bruit lorsqu'il est pris en flagrant délit mais sans qu'il nous voit!
Punir un chat quelques minutes après qu'il ait fait la bêtise ne sert à rien du tout. Il faut absolument le prendre sur le fait. Ne jamais taper le chat.

4) Pourrez-vous accepter que les chats ne se laissent pas dresser comme les chiens  ?
Un chat n'est pas un chien. Il faut savoir le respecter et accepter son caractère mais un chat a autant de complicité que le chien  avec son maître. Un chat donne un amour inconditionnel à son maître.

5)Si votre chat vit en appartement, êtes-vous prêt à lui donner suffisamment de distraction et d'occupation pour compenser  l'impossibilité de sortir ?
Il existe de formidables arbres à chats de toutes tailles et des tas de jouets qui compensent balades extérieures et aussi un 2è compagnon est à prévoir pour pallier à l'ennui.

6) Possédez-vous d'autres animaux domestiques avec lesquels le chat s'entendra difficilement ?
Il est vrai que la cohabitation : chat /chat ou chat/chien est très longue et voire parfois impossible avec le chien.  Des précautions sont à prendre (suivre conseils vététérinaire ou livres) et le maître doit continuer à câliner autant l'ancien que le nouveau venu. Le maître doit s'armer de patience. Il existe des phéromones d'apaisement qui sont vendues chez le vétérinaire.

7) Que ferez-vous du chat pendant les vacances ?
Il est conseillé dans la mesure du possible de laisser le chat sur son territoire pour lui éviter le stress du changement. Demander alors à un ami, de la famille ou un voisin, quelqu'un de confiance de venir s'occuper du chat pendant votre absence.

8) En avez-vous parlé avec votre propriétaire ou votre voisin ?
La juridiction est si compliquée qu'il est fortement conseillé de s'entendre avec les co-locataires, propriétaires, voisin afin d'éviter des conflits juridiques désagréables et également éviter au chat qui sort de se faire empoisonner par un voisin.

9) L'un des membres de votre famille ou vous-mm est-il allergique aux poils de chats ?
il vaut mieux le savoir avant d'adopter un chat ; cela évite l'abandon par la suite.

10) Êtes-vous conscient des frais demandés pour le bien-être du chat ? 
il faut prévoir un budget pour le chat :
- vaccination annuelle
- traitement contre les puces/tiques et vers plusieurs fois par an.
- nourriture adaptée au chat et de bonne qualité.
- arbres à chat et jouets
- consultations chez le vétérinaire au moindre symptôme inhabituel.

11) Que ferez du chat en cas de déménagement, en cas de grossesse et de non-immunisation contre la toxoplasmose, en cas d'enfant allergique, en cas de divorce, en cas de chômage et de difficultés à assumer les frais, etc… ?
Autant de questions à se poser avant toute adoption. Les situations citées ci-dessus sont malheureusement des cas fréquents d'abandons pour les chats, alors que des solutions existent et que beaucoup de ces abandons pourraient être évités.
 
 
    12) En cas de décès, qui s'occupera de votre chat ? 
C'est une question que l'on ne pense pas forcément à se poser, particulièrement lorsqu'on est jeune et en bonne santé. Mais un accident peut arriver à n'importe qui, et le chat se retrouver subitement sans maître. C'est pourquoi il est bon de réfléchir à la question avant touteadoption, et d'en parler à son entourage proche pour trouver des solutions en cas de malheur.
 


Adopter un chat doit être un acte bien réfléchi.
Un chat n'est pas une chose que l'on rejette quelques mois après parce qu'il a grandi.
Un chat n'est pas un jouet pour l'enfant.
Un chat a besoin de l'amour de son maître.
Un chat a besoin que le maître le respecte pour ce qu'il est et non pour ce que le maître voudrait qu'il soit.
Un chat aime que l'être humain fasse partie de son territoire, de sa vie.

source : http://adoptions-chats.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://kattykatcreations.eklablog.fr/
 
POUR UNE ADOPTION RÉUSSIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseils pour une adoption réussie
» Agir pour l'adoption avec Pedigree
» conseils pour l'adoption d'un chien nordique
» Livre : Pour une installation réussie en élevage caprin
» Papiers pour une adoption vers la Belgique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
assoptitskorrigans@gmail.com :: Les p'tits Korrigans - Nos animaux :: Nos chats à l'adoption-
Sauter vers: